LIDL : qui paye réellement "le vrai prix des bonnes choses ?" Le Centre de Documentation Tiers Monde vous invite à signer et relayer cet appel

Publié le :

Avec un chiffre d’affaires de 80 milliards d’euros en 2014, l’enseigne Lidl dispose de plus de 8 100 filiales dans 24 pays. Leader européen des enseignes de supermarchés discount, Lidl a multiplié par trois ses investissements publicitaires en un an. Mais ses investissements pour garantir des conditions de travail décentes tout au long de sa chaine d’approvisionnement ne semblent pas aussi ambitieux.

En Équateur et au Costa Rica, les travailleurs et travailleuses agricoles des plantations de bananes et d’ananas qui approvisionnent ses étals perçoivent des salaires insuffisants pour vivre dignement, sont régulièrement exposés à des produits toxiques et confrontés à la répression syndicale.
En France, 75% des ananas et 86% des bananes sont vendues en grandes surfaces qui disposent d’une puissance d’achat considérable. Or, tant que celles-ci payeront des prix aussi bas, les travailleurs-ses agricoles ne pourront ni sortir de la pauvreté, ni faire respecter leurs droits.

Les travailleurs-ses agricoles sont exposé-e-s à des pesticides toxiques et souffrent de problèmes respiratoires, de nausées et de vertiges sans disposer d’un revenu suffisant pour se soigner.

"Le nombre d’enfants qui naissent avec un handicap augmente chaque année parce que l’usage des pesticides augmente". témoigne Jorge Acosta, ancien pilote d’avion d’épandage de pesticides sur les plantations de bananes en Equateur.
Face à cette situation votre mobilisation est indispensable !

POUR SIGNER LA PETITION, CLIQUEZ ICI

Campagnes en cours

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017