Tous au Cinéma dimanche 8 et mardi 10 octobre - Justice pour la Palestine !

Publié le :
  • Au tout début de la première Intifada, en 1987 quelques habitants de Cisjordanie, achètent dix-huit vaches...

    Cinéma Utopia
    5 av du Dr Pezet, Montpellier (arrêt tram St Eloi)

  • Mon film... raconte la guerre de l’été 2014 à Gaza, vue depuis la Cisjordanie. Je tournais un film sur ma nièce Yara, sur les femmes et la vie quotidienne en Palestine...

    Cinéma Diagonal
    5 rue de verdun, Montpellier (arrêt tram Comédie)

18 FUGITIVES
Amer SHOMALI et Paul COWAN - Palestine et Quebec 2014 - 1h30mn
Cinéma Utopia - 5 av du Dr Pezet, Montpellier (arrêt tram St Eloi) : Séance unique dimanche 8 octobre à 10h30 suivie d’une discussion avec l’Association France Palestine Solidarité 34

Petit Déjeuner : le cinéma ouvre ses portes à 9h45, l’Utopia se charge du café, thé et jus de fruits, il compte sur vous pour les brioches, gâteaux et autres saines choses à manger et partager.

Au tout début de la première Intifada, en 1987 quelques habitants de Cisjordanie, achètent dix-huit vaches. Leur but : contourner le monopole de la distribution du lait imposé par l’occupant israélien. Ils ne sont pas fermiers mais peu importe, après l’achat des vaches dans un kibboutz et leur transfert en contrebande jusqu’à leur village, ils se forment et apprennent à produire ce lait qui sera distribué dans toute la région de Bethléem.
Le succès de la coopérative finit par attirer l’attention des autorités israéliennes, qui l’accuse de menacer la sécurité nationale. L’armée israélienne se met à la poursuite des vaches laitières… Celles-ci sont alors cachées et transférées sans cesse d’étables en foyers et de foyers en grottes, leur lait entrant dans la légende comme le « lait de l’intifada ». Malgré les arrestations, la production clandestine de lait continuera pendant plusieurs années.

Tiré d’une histoire véridique, 18 fugitives mêle, avec une grande ingéniosité, témoignages et séquences d’animation où les vaches sont présentées comme des personnages au caractère bien trempé. Le film donne aussi la parole aux militaires israéliens et aux activistes qui ont lancé la coopérative, leur famille et à tous ceux dont la vie a été bouleversée par cette histoire.

UN ETE LONG ET BRULANT EN PALESTINE
Norma Marcos - France 2017 - 1h14
Mon film "Un long été brûlant en Palestine" raconte la guerre de l’été 2014 à Gaza, vue depuis la Cisjordanie. Je tournais un film sur ma nièce Yara, sur les femmes et la vie quotidienne en Palestine. « J’ai 16 ans et j’ai déjà vécu trois guerres », a dit Farah Baker, une jeune fille palestinienne dans un tweet après le bombardement de sa maison à Gaza. Dans mon film, on découvre à travers un artiste, un boulanger, une paysanne, un fleuriste, un banquier ou encore une pilote automobile, comment ces personnes sont touchées par ce conflit dans leur vie quotidienne, leur solidarité envers Gaza tout en tentant de construire leur société malgré l’occupation et l’oppression.

Cinéma Diagonal - 5 rue de verdun, Montpellier (arrêt tram Comédie) : Séance unique mardi 10 octobre à 18h suivie d’une discussion avec l’Association France Palestine Solidarité 34

Campagnes en cours

AgendaTous les événements